Parodontie

LA parodontie, qu’est ce que c’est ?

 

Vous saignez des gencives au brossage ?

Vous avez un mauvais goût dans la bouche au réveil ?

Vos gencives sont « gonflées », rouges, douleureuses ?

Vos dents sont déchaussées ou mobiles ?

Appelée aussi parodontologie, la parodontie concerne le soin et les maladies des gencives.
C’est la science qui s’occupe du support des dents : l’os, le ligament alvéolaire qui attache la dent à son support et la gencive..

 

Du fait de la prévalence des maladies parodontales et de leur potentielle gravité, nous recherchons systématiquement les signes d’une maladie parodontale à l’occasion de toute visite de contrôle bucco-dentaire. 

 

QU’EST-CE QUI GENERE CES PROBLEMES DE GENCIVES ?

 

De nombreuses raisons peuvent expliquer les maladies parodontales comme des conséquences de maladies telles le diabète, le VIH, déficits immunitaires, la génétique ou bien l’état de grossesse, des traitements médicaux mais plus généralement les habitudes de vie : hygiène, négligence, tabac, consommation d’alcool ,toxicomanie, stress. 

Des facteurs plus généraux comme le sexe (les garçons sont souvent plus touchés) , l’âge ou la prise de médicaments comme les chimiothérapies anticancéreuses, les inhibiteurs calciques, la ciclosporine A, la phénytoïne.

N’attendez pas d’avoir mal pour consulter un professionnel ! Les maladies parodontales ne sont pas toujours douloureuses. Le saignement au brossage, la mauvaise haleine, le déchaussement ( perte d’attache de la dent à son os ) sont souvent vécus comme une fatalité, une « normalité » alors que cela ne l’est pas. 

 

QUELS SONT LES TRAITEMENTs des GENCIVES ?

COMMENT CONSERVER DES GENCIVES EN BON ETAT ?

Les recommandations de l’ANAES et les accords professionnels sont les suivants :

  1. Lors de la découverte d’une maladie parodontale de communiquer à votre praticien toute  maladie générale notamment un diabète (1 ou 2), une séropositivité pour le VIH, un traitement immuno-suppresseur, des antécédents familiaux…
  2. En cas de tabagisme, un arrêt de celui-ci est systématiquement recommandé, une prise en charge médicale peut vous être proposée.
  3. Chez les patients à risque parodontal, en particulier les diabétiques (1 ou 2), les sujets infectés par le VIH, les femmes ménopausées non substituées, un examen bucco- dentaire systématique au moins deux fois par an est recommandé. La fréquence de ces examens est à adapter en fonction du patient et de l’atteinte parodontale.
  4. Chez la femme enceinte, le groupe de travail recommande un examen clinique systématique, à la recherche de signes de maladie parodontale, dès le début de la grossesse et un examen dans les six mois qui suivent celle-ci.
  5. Chez la femme ménauposée : L’instauration d’un traitement hormonal substitutif à la ménopause dans le but de prévenir la perte dentaire doit tenir compte du bénéfice escompté pour la patiente en regard des risques liés à ce type de traitement.
  6. Pour les patients dont le niveau socio-économique est faible, un suivi professionnel adapté doit insister sur l’éducation à l’hygiène bucco-dentaire en augmentant les visites de contrôle si nécessaire.
  7. Pour les enfants et adolescents ayant une gingivite ou une perte d’attache, la prévention de la progression de la maladie parodontale nécessite de renforcer le suivi avec l’avancée en âge et des visites de contrôle plus régulières.!

Le contrôle périodique du patient.
La maladie parodontale peut reprendre son évolution si les conditions de nettoyage ne sont pas rigoureusement respectées.

COMbien COute un traitement parodontal ?

Si vous privilégiez la prévention et que vous respectez les recommandations de votre dentiste, le coût du traitement est modeste et à la portée de tous.
Dès qu’une atteinte parodontale est diagnostiquée, nous vous fournissons un devis pour vous informer du coût du traitement et vous permettre de l’adresser à votre mutuelle complémentaire afin de connaître sa participation à la prise en charge de celui-ci.
Le coût du traitement dépend du niveau d’atteinte et de la complexité des soins mis en œuvre

En savoir plus sur les maladies de gencives

Horaires du cabinet

Le cabinet vous accueille sur rendez-vous de 9h à midi et de 14h à 18h.

Fermé le samedi